Pour la première fois, le Montreuillois va accueillir la journée nationale des aidants à l’occasion de la 9e édition, qui se déroulera le samedi 6 octobre de 9h à 17h à l’hôtel Best Western -Hermitage de Montreuil.
Durant cette journée au programme chargé, il sera question de la santé des 11 millions de femmes et hommes qui accompagnent au quotidien un proche en perte d’autonomie. Handicap, maladie, dépendance, vieillesse, la vulnérabilité revêt plusieurs aspects mais au milieu de cette myriade de situations, l’aidant demeure.

Pour cette première Journée Nationale des Aidants du Montreuillois, l’association le Laboratoire de répit, en partenariat avec le Conseil Départemental a souhaité s’adresser non seulement à ces proches aidants mais aussi aux professionnels de santé. « L’idée première est d’orienter les parents aidants du Montreuillois. Leur donner des clés pour aller mieux  », explique Elodie D’Andréa, présidente de l’association « Les bobos à la ferme ».

« Dans 81 % des cas, c’est la mère qui est impactée par le handicap d’un enfant. Il y a une détresse morale qu’il faut prendre en compte »

Maman d’une petite fille atteinte d’une maladie orpheline, Elodie connaît la détresse des parents aidants. «  On ne nous demande jamais comment ça va. Dans 81 % des cas, c’est la mère qui est impactée par le handicap d’un enfant. Il y a une détresse morale qu’il faut prendre en compte. Les parents aidants ont besoin aussi d’être écoutés. Il faut savoir demander de l’aide et apprendre à ne pas culpabiliser  ».

Programme

La santé des aidants sera véritablement le fil rouge de cette journée avec la participation de professionnels et associations. Une journée qui débutera dès 9h avec une conférence sur la santé des aidants. 11h15 une autre conférence sur la parentalité, handicap, répit : des solutions concrètes sur le territoire. 14h-17h : stand rencontre avec les associations de l’aide aux aidants du territoire.

Le chef étoilé Alexandre Gauthier parrain des Bobos à la ferme

Depuis plus de deux ans maintenant, Louis Dransart et Élodie D’Andréa, parent d’une petite fille atteinte d’une maladie rare, ont fait le choix de changer radicalement de vie en s’installant à la Madelaine-sous-Montreuil. Leur projet ? Créer quatre gîtes destinés à accueillir les familles dont l’enfant est touché par un handicap. «  Depuis cet été, notre association a comme parrain Alexandre Gauthier. C’est un véritable honneur pour nous  », dit Élodie d’Andréa. Elle ajoute : «  Être parents aidants c’est très dur mentalement et physiquement. Mais ce n’est pas que de la tristesse et des larmes  ». C’est pour cette raison que Louis et Élodie ont accepté d’accueillir, dans leur quotidien la photographe Alexandra Laurent. Avec pudeur, elle a su capter des instants de vie de 8 familles et les retranscrire avec émotion. Une exposition qui sera visible lors de la journée des aidants, le samedi 6 octobre à l’hôtel Hermitage de Montreuil.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *