Les Bobos à la ferme dans le FIGARO

Publié par communication@lesbobosalaferme.fr le

Le figaro

On parle de nous dans le FIGARO !

Quand Le Figaro parle de l’éprouvant quotidien des aidants familiaux, il consacre une demi page au répit comme solution et met en avant Les Bobos à la ferme dans le N°24 268 du mercredi 31 août 2022. Merci Eric de la Chesnais.

“En 2020, un rapport ministériel révèle que 62% des aidants ont déjà vécu un état d’épuisement intense, 50% se sentent seuls et voient leur santé impactée. 2 sur 3 ont sacrifié une partie du temps consacré à leurs loisirs”. Honnêtement, quand on lit ces chiffres, on se demande quel est le quotidien de l’autre portion de la population d’aidants. Toutes les familles que nous accueillons ici – en séjours ou au Pôle parents aidants – vivent intensément ces états d’épuisement qui s’expriment chez chacun.e d’une manière différente, psychologiquement et physiquement.

Nous militons pour que les vacances, le répit, soit reconnu comme un outil de prévention santé pour les aidants. Que les familles n’attendent pas d’être au bord du précipice, que les professionnels ne considèrent pas le répit comme la “cerise sur le gâteau” une fois que “tout est réglé”. Non. Pouvoir se projeter une pause en famille, des activités, des loisirs, un séjour, un groupe de parole, c’est toute l’année que c’est possible et c’est indispensable pour éviter de tomber dans l’épuisement, voire pire, dans l’isolement social.

Ici, nous vous proposons:
Des séjours toute l’année, sur-mesure, à partir de 2 nuits minimum (possibilité de relayage, d’activités adaptées, location de matériel médical, passage de soins infirmiers, Kiné, etc.)
Des RDV des parents extraordinaires 2 fois par mois (groupes de parole et activités)
Des séances Snoezelen (à la demande + 1 samedi par mois des séances offertes)
Des loisirs des enfants extraordinaires (1 enfant pour 1 professionnel, chaque semaine)
Parce que parler de l’épuisement des aidants, du nécessaire répit et des indispensables solutions, c’est bien. Mais agir, c’est mieux. Ici, depuis 2016.
Et on oublie pas de rappeler que depuis 2017, Le laboratoire de répit ne bénéficie d’aucune subventions publiques ou privées pérennes: les dons des particuliers et entreprises nous permettent de maintenir un service de qualité, sur-mesure et gratuit pour les familles. Merci pour ces soutiens. Vous souhaitez aussi nous soutenir? C’est ici: https://www.donnerenligne.fr/le-laboratoire…/faire-un-don
Nous adressons nos plus sincères remerciement à l’équipe du Figaro venue en immersion à la ferme pour vous en parler ! Et un grand merci à Sebastien Soriano pour ces superbes clichés !
Catégories : PresseRépit