Le Laboratoire de répit est lauréat du budget citoyen du Pas-du Calais!
Vous avez été plus de 4000 à voter et grâce à vous, 41 projets ont été lauréats de ce 1er budget citoyen du Pas-de-Calais! Le laboratoire de répit fait partie des lauréats et nous obtenu ainsi une partie du financement du parcours sensoriel handicap autour du gîte 1: UN IMMENSE MERCI POUR VOTRE SOUTIEN!

Merci au Conseil Départemental du Pas-de-Calais de continuer à croire en l’économie sociale et solidaire en maintenant un budget pour faire émerger et croître des projets humains, économiques et à impact sociétal. Nous avons été impressionnés hier lors de la proclamation des résultats de la qualité et de la diversité des lauréats.
Un peu de pédagogie car ça en vaut la peine: Mme Mésséanne-Grobelny, Vice-Présidente à l’ESS a soumis son budget de 352 151€ aux votes des citoyen.ne.s du Pas-de-Calais pour qu’ils s’en saisissent et décident à qui allouer cette ligne budgétaire. Une démarche participative qui fait du bien et qui fonctionne: donner du pouvoir à ses citoyens, ça donne de beaux projets sur notre territoire…dont on est fiers de faire partie !

Pour bien comprendre sur quoi portait cette initiative, on vous en dit plus ici:

Les 4 piliers du projet Les Bobos à la ferme sont le slowtourisme, le répit, le bien-être et la permaculture. Les travaux du 1er gite, vitrine du projet global ayant vocation à devenir le 1er lieu de répit inclusif des Hauts-de-France, ont commencé en juin et les premiers séjours devraient débuter pour le Printemps 2019. 

Nous avons à cœur de proposer un parcours paysager onirique, immersif, autour du 1er gite où les touristes et aidants familiaux pourront découvrir une faune évolutive au fil des saisons. Faire place à la nature dans tous ses états, sauvage et cultivée pour déconnecter de son quotidien et reconnecter avec Dame Nature…quoi de mieux pour un séjour de répit ?

Ce microcosme prendra place autour du gîte, comme vous pourrez le voir sur le plan réalisé par notre architecte paysagiste qui sera en charge de la création de cet écosystème local où tout le parcours sera accessible aux personnes à mobilité réduite. 

Le potager en permaculture sera lui aussi à hauteur de fauteuil roulant pour rendre accessible une activité de jardinage trop souvent réservée aux personnes valides. L’apprentissage et la transmission font partis du projet global que proposent Les Bobos à la ferme pour pouvoir reconnecter avec la Terre. Le jardin pédagogique répond à cette double ambition avec la description des essences que les touristes pourront découvrir au fil des saisons. L’endroit sauvage est propice à la stimulation des sens pour les enfants en situation de handicap : ainsi, tous leurs sens sont sollicités : la vue avec des couleurs et des contrastes de lumière, l’ouïe avec le retour des oiseaux – grâce à une faune sauvage faisant place au règne végétal mais également à l’humain en son sein – le toucher avec différentes matières que peuvent découvrir les enfants (les plantes et fleurs sont plantées avec cet objectif de découverte), l’odorat grâce à la diversité des essences que feront découvrir le rythme des saisons, et enfin le goût car adultes et enfants pourront récolter dans le potager les différents produits qu’ils auront la chance d’y voir pousser !

Le parcours onirique se transforme ainsi en tiers-lieu paysager où l’être humain peut, le temps d’une courte pause, être en symbiose avec la nature et décider de réapprendre avec elle comment faire pousser ses aliments sans intrants chimiques, juste avec des associations de cultures qui se font déjà naturellement et depuis des siècles à l’état sauvage.

Parents et enfants n’ont donc pas à parcourir de longues distances pour se créer des moments à eux, en dehors du cadre quotidien de leur habitation. L’enjeu ici est de s’aérer l’esprit, autant que le corps, particulièrement pour une population fragilisée qui n’en a que trop rarement l’opportunité. Cet objectif contribue à une ambition plus globale du projet qui vise à redonner in situ aux familles aidantes un peu de simplicité de leur vie d’avant.

Saviez-vous que le Pas-de-Calais est le seul Département des Hauts-de-France à avoir conservé un budget pour l’ESS? A ce titre, la dynamique mission ESS du Département, menée par Mme Mésséanne-Grobelny, a lancé le budget citoyen. A lire ici!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *