Avec ses 180 âmes, la Madelaine-sous-Montreuil est un petit village riche en initiatives. Parmi celles-ci, un concept aux deux étoiles: plus qu’un grand restaurant, un art de vivre.
Le restaurant? Entre forge, fumoir et séchoir à houblon. Ouvert la journée sur une nature verdoyante, le jardin de Tiphaine Hameau. La nuit tombant, l’obscurité venant, la salle se renferme sur elle-même pour créer l’intimité sous un ciel étoilé.
La carte? Éditée chaque jour. La cuisine, une photographie de l’instant. Tout cela, c’est La Grenouillère qui le dit…

Parole à l’artiste, Alexandre Gauthier, dont on aime autant les mets que les mots, pour parler de sa Grenouillère:

“La Grenouillère est une maison de cuisinier, une maison de partage, de liberté et d’expression. 12 ans de travail, de rencontres, d’échanges, de passion et d’envies au quotidien, jour après jour, mois après mois… 12 ans de mouvement permanent.”

Mais qui est Alexandre Gauthier? D’abord un cuisinier, comme il se définit lui-même poétiquement:

“Je suis né cuisinier.
J’ai repris en 2003 le restaurant familial « La Grenouillère » situé près de Montreuil-sur-Mer dans le Pas-de-Calais.
J’y pratique une cuisine d’auteur, singulière, sincère. Je l’ancre avec humilité dans mon territoire de la Côte d’Opale que j’explore dans tous ses aspects, naturels et humains. J’y propose une cuisine contemporaine de souche et de racine françaises, libérée de ses certitudes et de ses a priori.
J’ai confié en 2009 à l’architecte Patrick Bouchain la rénovation du restaurant pour en faire un lieu d’aujourd’hui. J’ai en effet l’ambition que La Grenouillère soit beaucoup plus qu’un grand restaurant.
La Grenouillère est une maison de liberté et d’expression pour ceux qui l’habitent et la vivent avec moi.”

Les 50 meilleures vacances en France pour 2018″ dans The Times du 6 janvier 2018:  La Grenouillère y tient une belle place! 

La grenouillère The Times
Stylisme : Ylias Nacer et Laetitia Paul - Photographie : Ward Ivan Rafik
Alexandre Gauthier, Chef de l’année 2017 par le magazine GQ!

Signe caractéristique : il est devenu le chef de file d’une génération de cuisiniers capables de puiser dans les vieux grimoires de la culture gastronomique et le terroir local pour se propulser à l’avant-garde de la création contemporaine. Le tout, sans faire mumuse avec les mousses, sphérification et autres poudres de perlimpinpin.”

Lire l’article en intégralité!

La Grenouillère en 4 minutes…aussi atypiques que son concept! On aime beaucoup: bravo IZANAGI 🙂
Catégories : Slowtourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *